Renoncule (Brouillon 1) [français]

Renoncule (Brouillon 1) [français]

[C’est un brouillon parce que je ne sais pas où mettre les sauts de ligne et je ne sais pas comment ça sonne à ligne à ligne. Le lecteur est trop rapide et je ne vois pas où sont les comptines. Je ne suis pas sûr de pouvoir le réparer.]
———
[It’s a rough draft because I do not know where to put the line breaks and I do not know how it sounds line to line. The reader is too fast and I do not see where the rhymes are. I’m not sure if I can fix it.]

    Qu’est-ce que l’amour?

En visite en Amérique, je l’ai rencontrée
dans un champ de renoncules qui
les habitants appellent des tasses à beurre

Elle est ma tasse beurre chérie

Elle voulait m’offrir un partenariat
dans ses affaires à elle et pour partager des affaires.

Près de Paris, nous sommes allés à l’appartement à elle
plus de sa boulangerie et elle était chaude comme
le plaisir de la journée fait
la joie de gambader à la maison

Nous avons refroidi avec un vin pour la nuit
qu’elle a recommandé pour un câlin
et un tête-à-tête avec intimité

et comme nos voix modulées à un ronronnement
nous avons déroulé un linge comme une feuille de pâte
et ma petite amie, Chérie Beurre,
fondue dans le lit

Nous nous sommes pétris en couches de joie
pour être croustillant et feuilleté comme un croissant

Au matin, je suis parti tôt pour acheter du beurre et
Je me demandais qu’est-ce qu’un croissant
si le faire c’est ne pas l’avoir?

Je suis revenu incertain.

J’ai proposé:
Ma Chérie Beurre,
laisse-moi garder ce beurre,
avoir la boulangerie, et
Je vais vous faire un croissant avec amour.

bien, elle a dit:
Tu veux le beurre et l’argent du beurre et le cul de la crémière.
Apportez-moi une renoncule et je vais regarder dans votre âme
jusqu’à ce que je décide si tu es assez floconneux pour cuisiner.
==============
Visiting America, I met her
in a field of renoncules that
locals call butter cups

She’s my darling butter cup

She wanted to offer me a partnership
in her business and to share business.

Near Paris, we went to the apartment to her
over her bakery and she was hot like
the pleasure of the day makes
the joy of frolicking at home

We chilled with a wine for the night
she recommended for a hug
and a tête-à-tête with intimacy

and as our voices modulated to a purr
we unrolled a cloth like a sheet of dough
and my girlfriend, Sweetheart Butter,
melted in the bed

We kneaded in layers of joy
to be crisp and flaky like a croissant

In the morning, I left early to buy butter and
I was wondering what is a croissant
if to do it is not to have it?

I came back uncertain.

I proposed:
My darling butter,
let me keep this butter,
have the bakery, and
I will make you a croissant with love.

Well, she said:
You want the butter and the money of the butter and the ass of the creamer.*
Bring me a buttercup and I will look in your soul
until I decide if you’re flaky enough to cook.

*There’s a French expression: “You can’t have both the butter and the money, and the ass of the shopkeeper too.” This is equivalent to our “you can’t have your cake and eat it too.” It’s someone selling butter.